6 conseils essentiels pour un montage d’échafaudage en toute sécurité

Location échafaudage 92

Le montage d’échafaudages est une activité risquée pour ceux qui exécutent les travaux, ainsi que pour le grand public. Ce guide d’instruction définit les étapes à suivre par ceux qui participent à ce type de travail. Il est destiné aux personnes qui travaillent directement dans le secteur des échafaudages, ainsi qu’aux responsables de la planification, aux grands entrepreneurs et aux clients. Afin de garantir que les opérations d’échafaudage soient effectuées en toute sécurité, vous trouverez ci-dessous les points les plus importants que vous devrez prendre en considération.


1. Préparation de la zone

Les fondations sont très importantes, comme c’est le cas pour toute construction. Effectuer des travaux de construction sur un terrain inégal ou instable est une mauvaise pratique et peut être très dangereux. La surface ou le sol doit être aussi plat que possible et le sol doit être impénétrable et doit pouvoir supporter l’échafaudage, même par temps humide.

2. Assurer la sécurité est la priorité

Ne jamais faire d’économies lorsque la sécurité de la structure est en jeu. Veillez à ce que la structure soit toujours aussi sûre que possible, et que les EPI apparents, tels que les lunettes de protection, les casques et les gants, soient de bonne qualité. Des échelles, des rampes, des planches de pied et des barrières d’accès doivent être fournies pour chaque étape terminée. Si cela n’est pas fait en conséquence, vous et vos collègues de travail courrez un risque énorme.

3. Sécurité du grand public

Le public doit être tenu éloigné à la fois de la zone de travail et d’une zone adéquate autour de celle-ci lorsque les opérations d’échafaudage sont en cours. Les mesures à prendre pour garantir cela sont notamment les suivantes

  • Pendant les opérations, il convient d’obtenir la fermeture temporaire du trottoir ou de la rue.
  • Intégrer dès que possible les ponts de collision, les tunnels et les ventilateurs dans un échafaudage.
  • Installer des panneaux et des barrières et détourner le public des opérations.
  • Entreprendre les opérations à des heures « sereines », c’est-à-dire tôt le matin ou la nuit ou pendant le week-end.
  • Tenir compte du fait que les personnes handicapées ont besoin d’un accès approprié le long des trottoirs entourés d’échafaudages.
  • Stocker en toute sécurité les clips d’échafaudage et autres matériaux non fixés sur l’échafaudage et veiller à ne pas soulever ou abaisser les matériaux au-dessus des autres travailleurs du chantier ou du public.

4. Inspection des échafaudages

Avant l’utilisation, une inspection adéquate des échafaudages doit être effectuée par le personnel responsable. Un journal d’évaluation quotidien doit être tenu et produit, dûment daté et signé chaque jour, et il doit inclure des éléments tels que l’affaiblissement, la corrosion et autres usures, ainsi que les contreventements et supports endommagés. L’état des planches d’échafaudage, des plinthes et des mains courantes doit être minutieusement inspecté, ainsi que les signes de bris ou d’endommagement des attaches, des goupilles ou des contreventements.

5. Échafaudages travaillant en hauteur

Pour prévenir les chutes, les échafaudages doivent suivre des méthodes de travail sûres :

Lorsqu’ils descendent ou soulèvent des matériaux, les échafaudages doivent être accrochés à une plate-forme de manutention ou travailler à l’intérieur de celle-ci, qui est entièrement bordée de planches de pied et de doubles garde-corps.
Au fur et à mesure de l’avancement des travaux de montage, un minimum de trois plates-formes de travail avec planches et un seul garde-corps est fourni.
Pour les travaux d’une seule main, les échafaudages doivent être équipés de harnais de sécurité qui doivent être mis en place en permanence et doivent être munis d’une longe de 1,75 m de long et d’un crochet d’échafaudage ouvrant de 55 mm ou similaire.

Lorsque des chutes de quatre mètres ou plus sont possibles, les harnais doivent être accrochés à un point de sécurité. Les conditions minimales suivantes doivent être remplies pour un point d’ancrage sécurisé :

  • Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, l’échafaudage doit être attaché à une structure solide.
  • La fixation peut être faite à une traverse, à un longeron ou à une traverse soutenue par des longerons ou à un garde-corps soutenu par des coupleurs porteurs dans l’ascenseur supérieur, fixé solidement aux deux extrémités par des coupleurs simples.
  • Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, au moins une travée d’un échafaudage doit rester en dehors et doit être utilisée pour l’accès par échelle sur toute la hauteur de l’échafaudage.
  • Au moment du montage, l’accès sécurisé aux échelles doit être intégré le plus tôt possible pour les échafaudages. Et le plus important, c’est de toujours acheter des échafaudages de qualité standard pour travailler en toute sécurité.
  • Les échafaudages ne doivent pas être montés et descendus sans que l’accès à l’échelle soit prévu et des plates-formes de travail sûres doivent être fournies sur chaque ascenseur sur lequel on travaille.

6. Formation et supervision

L’élément le plus vital pour éviter les accidents sur le site est la bonne connaissance et la formation des échafaudeurs. En outre, n’oubliez jamais l’importance de la supervision de l’entrepreneur d’échafaudage. Les entrepreneurs principaux, les clients et les autres personnes qui manipulent les échafaudages doivent prendre des mesures pratiques pour s’assurer que le travail effectué sur leur site ou dans leurs locaux est réalisé en toute sécurité. Voici quelques mesures simples à prendre :

Vérifier le niveau de formation des échafaudeurs et la personne qui les supervisera sur le chantier. Superviser sur place pour s’assurer que les échafaudeurs respectent les normes de sécurité appropriées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *